L’éducation

L'enseignement est gratuit et officiellement obligatoire pour les enfants de 7 à 13 ans. Toutefois, les inscriptions scolaires sont encore faibles et le taux d'alphabétisation n'atteint en 2007 que 28,7 % (données : Programme des Nations unies pour le développement 2001) de la population de plus de 15 ans. Les causes de cette crise de l’éducation sont: la paupérisation des familles, le manque d’infrastructures scolaires et d’équipements. Le taux de scolarisation dans le primaire sur la période 1995-1997 était de 40,3 % chez les garçons et de 27 % chez les filles, pour une moyenne de 33 %.

 En 2006/2007, le taux de scolarisation dans le primaire était de 66,5%.

L’accès à l’enseignement secondaire constitue un véritable problème. Peu de jeunes ont accès aux lycées et collèges et, mêmes ceux qui y ont accès, étudient dans des conditions très difficiles : pauvreté des parents, manque de livres, ce qui entraîne de nombreux abandons et renvois.

Malgré des efforts importants de la part des pouvoirs publics, seulement 17 % (2006/2007) des enfants de 12 à 17 ans étaient scolarisés dans l'enseignement secondaire. Le coût de la scolarité est d’environ 46 euros par an. A cela, il faut ajouter le coût de la fourniture et des manuels, soit à peu près 55 euros par an.

L’école publique ne représente que 40% de l’enseignement du secondaire. C’est pour cela que l’Etat a favorisé la création des écoles privées. Dans les écoles privées, nous distinguons deux types de structure :

– Les écoles privées conventionnées,
– Les écoles privées laïques.

Les écoles privées conventionnées

L ’Etat participe aux frais de la scolarité pour les enfants qui ont réussi le concours d’entrée en sixième et en seconde.
Premier cycle :
Coût de la scolarité : 106 euros /an.
Coût des fournitures scolaires : entre 54 et 60 euros.
Second cycle :
Coût de la scolarité : 115 euros /an.
Coût des fournitures scolaires : entre 54 et 60 euros.

Les écoles privées laïques pour la province

L ’Etat ne participe pas.

Pour les premier et second cycles les coûts de scolarité sont les mêmes que ceux des écoles privées conventionnées.
 
Sources : INSD (RGPH, Enquête prioritaire, Enquête burkinabé sur les conditions de vie des ménages 2003 et Enquête
QUIBB), Direction des Etudes et de la Planification du Ministère de l’Enseignement de Base et de l’Alphabétisation -DEP/MEBA
(annuaires), Direction des Etudes et de la Planification du Ministère des Enseignements Secondaire, Supérieur et de la
Recherche Scientifique -DEP/MESSRS (annuaires)