Assemblée générale ordinaire (7 avril 2019)

Rapport  moral d’activité de l'exercice 2018

 

Chers Adhérents, chers Amis,

Nous vous présentons le relevé d’activité du Conseil d’Administration de notre association pour l’année 2018.

C’est toujours avec un immense plaisir que nous vous retrouvons à l’occasion de l’assemblée générale, et que nous accueillons les nouveaux adhérents, qui peuvent prendre connaissance de l’historique de l’association en consultant les procès-verbaux des précédentes assemblées que nous tenons à leur disposition.

Actions et réalisations : 

Le conseil a tenu cinq réunions, soit une réunion environ tous les deux mois.

Les actionsse sont poursuivies :

– dans le soutien des micro-entreprises ou des associations locales par la vente de leurs productions:

  • la poursuite d’un partenariat, en vue de ventes d’articles d’artisanat en France, avec Lazare Kabore, fabricant et commerçant de bronzes à Ouagadougou, 

– également en participant à l’évolution de l’activité économique :

  • par l’aide, à l’association Yhi-Zili-Neba de Réo pour le développement de l’activité d’élevage de porcs et aussi par l’aide au groupement agricole de Taga pour le développement des activités de production agricole, et également par l’aide au groupement des producteurs de maïs Gaossan-Valla de Léo pour le développement de l’élevage de caprins et d’ovins, et, enfin, par l’aide à l’Association de petit commerce en faveur du groupement féminin de Taga par le versement d’une subvention globale pour le suivi de ces quatre activités par Drissa Yago, Sylvie Kinda et Yonly Baobani.

Au titre des réalisationsnous continuons à participer à des rencontres destinées à toujours mieux faire connaître notre association et l’artisanat burkinabé fourni par nos partenaires. Ce fut le cas  à l’occasion de la  participation à 4 expositions-ventes lors du Salon du développement durable à Drancy, à l’Hôpital Robert-Debré à Paris, à la maison de l’Assomption Auteuil à Paris, et de marchés de Noël à la maison de l’Assomption Auteuil à Paris, à l’AEPC  à Aulnay-sous-Bois. 

Le site Internet est toujours notre support essentiel pour représenter et diffuser l’actualité de l’association. Il est désormais accompagné par la création d’une page Facebook diffusant régulièrement encore plus d’informations et de photos des activités réalisées.

Ainsi se présente le bilan de l’activité de cette année de vie de l’association.

Depuis maintenant plusieurs années nous avions le projet, en relation avec le Comité exécutif, de la création d’une association filiale au Burkina Faso.

Le 11 novembre 2017, plusieurs membres du Conseil d’administration accompagnés d’adhérents se sont rendus au Burkina Faso, et avec tous les intervenants et partenaires, micro-entreprises et associations, groupements d’hommes et de femmes, établissements scolaires, amis…, ils ont créé l’association « Oser Ensemble International/Burkina Faso ».

Cette structure autonome, néanmoins solidaire de notre association, est indispensable après plus de quinze années de fonctionnement et de travail en commun. Notre association se devait d’évoluer vers une représentation locale dotée d’une parfaite autonomie permettant le rapprochement des besoins exprimés d’une structure qui pourrait, au mieux, mesurer les réels équilibres nécessaires à leur soutien.

Les appuis financiers qu’ils nécessitent se répartiront entre une participation sur fonds propres issue notamment des cotisations des adhérents burkinabés et un financement recherché par notre association par tous les moyens aujourd’hui utilisés.

Toute l’année 2018 fut consacrée à construire les relations entre nos deux associations afin que notre complémentarité permette une plus grande efficacité dans le développement de nos actions, ainsi que la pérennisation des projets en cours de réalisation.

L’avenir est prometteur car, en ce début d’année, l’association «Oser Ensemble International/Burkina Faso » a tenu sa première assemblée générale à Koudougou avec une vingtaine de participants venant de toutes les régions où notre association est historiquement présente depuis de nombreuses années. Nous avons la certitude que cette structure autonome au Burkina Faso prendra avec force et détermination les décisions qui permettront, au travers de rapports solidaires et fraternels, de développer les activités existantes et de réaliser des espérances.   

Merci à vous tous adhérents, donateurs et amis, d’aujourd’hui et d’hier et de tous lieux, votre soutien reste indispensable. Toutes les conditions existent maintenant pour que  nos relations fraternelles se mettent aux services des besoins élémentaires de vie, d’éducation et de santé des Burkinabés au travers des deux associations. 

Le secrétaire : Pascale Bruley

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *